Qu’est ce que la santé environnementale ?

santé environnement isere

La santé environnementale (OMS, 1994) se définit comme telle :

« La santé environnementale comprend les aspects de la santé humaine y compris la qualité de la vie, qui sont déterminés par les facteurs physiques, chimiques, biologiques, sociaux, psychosociaux et esthétiques de notre environnement. Elle concerne également la politiques et les pratiques de gestion, de résorption, de contrôle et de prévention des facteurs environnementaux susceptibles d’affecter la santé des générations actuelles et futures »

« Plus simplement, la santé environnementale est la prise en compte de l’impact des polluants sur la santé, qu’il soit locaux ou globaux. Par exemple, la qualité de l’air est considérée sous l’aspect de l’air intérieur jusqu’à l’aspect planétaire avec les conséquences du réchauffement climatique.

En travaillant à réduire les expositions environnementales et ses conséquences, la santé environnementale s’inscrit principalement dans le champ de prévention primaire. »

Source : IFSEN (Institut de formation en santé environnementale – Philippe Perrin)

Philippe Perrin est à l’origine de cette fonction, il a pressentit dans son parcours le besoin de soignants ou de professionnels sensiblisés à l’environnement et à même de faire des liens entre environnement et santé. Vous pouvez en apprendre plus sur son parcours et sa formation sur le site de l’IFSEN ( institut de formation en santé environnementale).

Au cœur de l’Eco-infirmerie la santé environnementale s’exprime au travers de la transmission et l’apprentissage de gestes ou d’habitudes qui peuvent faire la différence sur notre qualité de vie : alimentation, sommeil, habitudes de consommation, soutient de l’organisme via la phytothérapie et l’aromathérapie.

Si elle sonne parfois très politique et ne semble s’appliquer qu’à des mesures globales de pollution atmosphérique, de réchauffement climatique, de consommation d’eau ou de pétrole, elle peut s’intégrer à nos quotidiens par de petits gestes.

Végétaliser son alimentation et privilégier le circuit court et de saison c’est déjà de la santé environnementale.

Je vous invite à lire l’article sur la Chartre de l’Eco-infirmerie pour plus d’exemples.

santé environnementale isere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 5 =

Panier
Retour haut de page